Ah là là... un nouveau boulot prenant + les facilités d'Instagram font que malgré mes bonnes résolutions de début d'année, le blog n'a pas été mis à jour depuis un temps certain... Non que je n'aie cousu, évidemment, mais justement quand on couds on ne blogue pas... enfin, bref, j'ai profité des vacances pour vous préparer une petite série d'article concernant les cousettes de cette première partie de 2017... en attendant les autres ;-)

On va donc commencer cette série avec l'une des plus anciennes, une nouvelle chemise pour l'homme, cousue ce printemps.

chemiseFramboise1

En effet Monsieur apprécie beaucoup que je lui couse des habits, et il faut dire que j'apprécie aussi beaucoup le voir porter des habits cousus main. L'année dernière, j'ai eu pas mal de succès avec ses chemises, je ne devais donc pas m'arrêter en si bonne voie.

J'ai donc réitéré l'expérience avec une nouvelle chemise issue de mon patron de base, la chemise homme du Casual Wear Homme de Christelle Beneytout, en taille M, avec les manches rallongées de 3.5 cm.

 

chemiseFramboise2

Les tissus utilisés sont une belle popeline framboise de la Maison des Tissus, et un coton imprimé Mondial tissu pour le pied de col et l'envers de col contrastant. Les boutons sont d'un lot en vrac de Buttinette (que j'utilise très très souvent... vraiment l'achat utile !), l'étiquette vient d'un magasin Hema.

chemiseFramboise4

Pas de difficultés sur ce modèle que je commence à avoir fait un certain nombre de fois. J'ai malheureusement oublié sur cette version qu'il fallait remonter les boutons de quelques centimètres vers le haut, ce qui fait que la chemise baille un peu trop au goût de Monsieur... cela ne se reproduira plus car cette fois je l'ai noté sur le patron. Mais cela fait rager ! Pour la première fois j'ai également utilisé de la vraie Vieseline au lieu de l'entoilage premier prix de Mondial Tissus, qui avait tendance à gondoler, et c'est vrai que c'est plus joli, surtout sur quelque chose de visible comme le col.

chemiseFramboise3

Au final, une chemise qui plait beaucoup, mais à l'avenir, outre le problème des boutons, je modifierai la patte de manche : ici c'est une simple patte indéchirable, mais à l'usage il parait que ce n'est pas très confortable (un peu trop ouvert) donc la prochaine fois je ferai probablement une "vraie" patte de manche (comme sur la chemise Cliff par exemple). Eh oui, l'avantage quand on a sa couturière à la maison on peut demander les ajustements que l'on préfère ;-)